Lexique

Les mots de la paralysie cérébrale

Acides gras Polyinsaturés-Oméga-3-Omega-6


Les acides gras polyinsaturés sont des molécules essentielles au fonctionnement cérébral, apportées à l'homme par son alimentation. Les acides gras polyinsaturés se composent principalement de deux grandes familles de nutriments, les oméga-3 et les oméga-6 qui, une fois métabolisés dans l’organisme, sont représentés notamment par l'EPA (acide eicosapentaénoïque), le DHA (acide docosahexaènoïque) et l’AA (acide arachidonique). DHA et EPA sont des acides gras polyinsaturés oméga-3, que l’on trouve dans les poissons gras et l’huile de poisson. L’acide arachidonique est un acide gras polyinsaturé oméga-6 que l’on trouve dans la viande et les œufs.  

Analyse Quantifiée de la Marche/Mouvement (AQM)



L’analyse quantifiée de la marche est un examen permettant d'identifier et de quantifier les défauts de marche d'un patient à partir de données biomécaniques. Cet examen est généralement réalisé en deux parties : un examen clinique et un enregistrement de la marche. L’examen clinique consiste à mesurer sur une table d’examens, de façon standardisée, l’anthropométrie, les amplitudes articulaires, la force musculaire et la spasticité des membres inférieurs. L’enregistrement de la marche consiste généralement à réaliser un enregistrement vidéo, cinématique, cinétique et électromyographique. Une AQM permet de décrire le schéma fonctionnel des membres inférieurs et du bassin, et donc de voir à quels moments se produisent des anomalies pendant la marche et quelles en sont les causes.

Angiographie 



Technique d'imagerie médicale dédiée à l'étude des vaisseaux sanguins qui ne sont pas visibles sur les examens standards. Elle peut être basée sur l'injection d'un produit de contraste directement dans les artères cervicales lors d'une imagerie par rayons X. Il s’agit alors d’un examen invasif qui nécessite la plupart du temps chez l’enfant une anesthésie générale. On parle d’artériographie pour l'exploration des artères. Certaines angiographies (ou artériographies) peuvent être réalisées au cours d’un examen IRM ou scanner standard. Elles sont alors bien moins invasives mais leur qualité de définition est moindre. 

Anoxie 


L'anoxie correspond à la diminution importante de la quantité d'oxygène distribuée aux tissus par le sang. 

Antioxydant


De façon générale, le terme antioxydant désigne tout ce qui s'oppose à l'oxydation. Les antioxydants sont des molécules qui empêchent l'oxydation de certaines substances chimiques. Ils jouent un rôle de rempart protecteur contre les radicaux libres (substances toxiques pour l’organisme lorsqu’ils sont en excès)

Apoptose


L’apoptose (ou mort cellulaire programmée) est le mécanisme auquel recourt l’organisme en réponse à un signal interne pour se débarrasser de cellules inutilisables, indésirables ou potentiellement nocives. Ce phénomène aboutit à la mort de cellules individuelles, à certains endroits et à un moment précis. Ce mode de mort des cellules (également appelée homéostasie) sert d'équilibre à la multiplication cellulaire en réglant la taille des tissus. L’apoptose intervient dans de nombreux autres processus biologiques comme le développement embryonnaire, la régulation et le fonctionnement du système immunitaire.

Astrocyte 


Les astrocytes sont des cellules gliales du système nerveux central. Elles ont généralement une forme étoilée, à l’origine de leur nom : « astro » – étoile et « cyte » – cellule. Elles assurent une diversité de fonctions importantes, centrées sur le support et la protection des neurones. Ces cellules participent au maintien de la barrière hémato-encéphalique, régulent le flux sanguin, assurent l’approvisionnement en nutriments et le métabolisme énergétique du système nerveux, participent à la neurotransmission et maintiennent la balance ionique du milieu extracellulaire. Les astrocytes jouent également un rôle dans la défense immunitaire, la réparation et la cicatrisation du cerveau ou de la moelle épinière après une lésion.

Ataxie 


Pathologie neuromusculaire qui consiste en un manque de coordination fine des mouvements volontaires. Elle est liée non pas à une déficience physique des muscles mais plutôt à une atteinte du système nerveux. L'ataxie se manifeste principalement par des troubles de la marche, de l'équilibre et de la station debout, et du guidage des mouvements par la vue.

Athétose


Trouble caractérisé par l'existence de mouvements involontaires, lents, irréguliers, de faible amplitude et ininterrompus, affectant surtout la tête, le cou et les membres.

Autophagie, autophagosomes


L'autophagie est un mécanisme cellulaire qui consiste en la dégradation partielle du cytoplasme de la cellule en utilisant ses propres lysosomes. Elle intervient à différents niveaux, que ce soit dans la réparation d'éléments cellulaires, dans la nutrition de la cellule en cas de jeûne, dans la réponse immunitaire ou dans la mort cellulaire.
Les autophagosomes sont des vésicules stockant les constituants de la cellule qui seront dégradés. 

Axone


L’axone, ou fibre nerveuse, est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques.

Biphosphonates


Les biphosphonates sont des molécules utilisées dans le traitement des maladies des os. Ils sont utilisés pour reconstituer la masse osseuse et prévenir les fractures liées à l'âge ou à d'autres pathologies. Ils agissent sur la structure et la minéralisation de l’os. Les bisphosphonates sont notamment indiqués dans le traitement de l’ostéoporose.

Capacité aérobie


L’activité physique aérobie est une activité nécessitant l’oxygène comme source principale de combustion des sucres fournissant l’énergie à l’organisme. 
Capacité de maintenir une certaine intensité d'exercice sur une période de temps prolongée.

Cellules endothéliales


Les cellules endothéliales sont constitutives de l’endothélium vasculaire, qui est la couche la plus interne des vaisseaux sanguins, celle en contact avec le sang.

Cellules gliales 


Les glies ou cellules gliales rassemblent plusieurs familles cellulaires associées aux neurones. Elles remplissent diverses fonctions : isolement des tissus nerveux, soutien squelettique, protection face aux lésions et aide à la transmission de l’influx nerveux.

Cellules souches neurales


Les cellules souches neurales sont des cellules souches – multipotentes et capables de s’auto-renouveler. Elles génèrent l’ensemble des types cellulaires nécessaires au système nerveux central par un processus appelé neurogenèse.

Cellules pluripotentes induites : iPS


Les cellules pluripotentes induites sont des cellules capables de se multiplier à l’infini et de se différencier en types de cellules qui composent un organisme adulte, exactement comme une cellule souche embryonnaire. Elles sont obtenues par reprogrammation génétique de cellules adultes spécialisées, généralement des cellules de la peau (fibroblastes cutanés).
Déjà largement utilisées pour modéliser de nombreuses pathologies et tester l’efficacité de molécules potentiellement thérapeutiques, les cellules IPS pourraient devenir d’excellents substrats pour la thérapie cellulaire, permettant la régénération d’organes entiers.

Cervelet 


Organe du système nerveux central, placé sous le cerveau et derrière le tronc cérébral. Le cervelet est un centre nerveux régulateur de la fonction motrice, au sens large (mouvement + posture + équilibre). Il reçoit des informations de tous les segments du névraxe (moelle épinière, tronc cérébral, cerveau). Il traite ces informations pour donner aux programmes moteurs du mouvement une organisation chronologique et somatotopique (organisation temporo-spatiale). Il assure ainsi la régulation :

  • des activités musculaires du mouvement volontaire global
  • des activités musculaires toniques de la posture
  • des activités musculaires réflexes du maintien de l’équilibre.

Chimiokines



Les chimiokines sont de toutes petites cytokines, dont la plupart sont produites lors d’une réponse inflammatoire et qui ont pour rôle d’activer les cellules immunitaires, ainsi que de les recruter au site de l’inflammation.

Chorée


Syndrome aigu ou chronique caractérisé par la survenue de mouvements involontaires d'un type particulier, brefs, rapides, irréguliers et prédominants à la racine des membres (épaule, hanche).

Choréoathétose


État caractérisé par des mouvements intermédiaires entre les mouvements choréiques habituels et les mouvements athétosiques, plus lents, moins amples, gagnant l'extrémité des membres, donnant souvent une impression générale de reptation. 

Cinésiologie 


La kinésiologie ou cinésiologie est une discipline scientifique qui étudie les mouvements et postures du corps humain d'un point de vue biomécanique, articulaire et musculaire. On parle aussi de physiologie du mouvement.

Cognitif 


Se réfère aux fonctions intellectuelles qui se divisent schématiquement en quatre classes :

  • les fonctions réceptives permettant l'acquisition, le traitement, la classification et l'intégration de l'information (par exemple l’audition) ;
  • la mémoire et l'apprentissage permettant le stockage et le rappel de l'information ; 
  • la pensée ou le raisonnement concernant l'organisation et la réorganisation mentales de l'information ;
  • les fonctions expressives permettant la communication ou l’action.

Cohorte épidémiologique 


Approche médicale de recherche clinique qui permet de suivre au cours du temps un certain nombre de personnes, et notamment l'évolution de leur état de santé.

Cortex cérébral, cortical


Le cortex cérébral est la partie périphérique,"l’écorce", des hémisphères cérébraux. Il se compose de plusieurs couches renfermant différentes classes de neurones, d’inter-neurones et de cellules gliales. C’est le siège des fonctions nerveuses les plus élaborées telles que le langage, la mémoire et la conscience. Il intervient aussi dans des fonctions comme le mouvement volontaire ou la sensibilité.

Cytokine


Substance synthétisée par certaines cellules du système immunitaire (lymphocytes et macrophages), agissant sur d'autres cellules immunitaires pour en réguler l'activité. Les cytokines interviennent dans de nombreuses réactions immunitaires et inflammatoires, et sont également impliquées dans la croissance et la maturation des cellules sanguines. Les plus connues sont les interleukines (IL), les interférons (IFN), les facteurs de nécrose des tumeurs (TNF, Tumor Necrosis Factor), les facteurs de croissance et les chimiokines.

Dendrimère


Un dendrimère est une molécule dont la forme reprend celle des branches d'un arbre. Grâce à leurs multiples terminaisons, ces arbres moléculaires peuvent prétendre à de multiples applications notamment dans le domaine biomédical. Par exemple, certains dendrimères peuvent interférer avec les cellules du système immunitaire au bénéfice d’une action anti-inflammatoire.

Dendrite


Une dendrite est un prolongement filamenteux du neurone servant à recevoir et conduire l'influx nerveux.

Diplégie 


Paralysie bilatérale, touchant de façon symétrique des zones plus ou moins étendues de l'organisme. La diplégie spastique, également appelée maladie (ou syndrome) de Little, est une forme de paralysie cérébrale caractérisée par une importante spasticité des membres inférieurs chez le jeune enfant

Dorsiflexion



On parle de dorsiflexion ou flexion dorsale lorsque le pied remonte en se rapprochant du tibia.

Dyspraxie



Trouble caractérisé par une altération du développement de la coordination motrice.

Dystonie


Contraction involontaire et douloureuse figeant tout ou partie du corps dans une position anormale.

Echographie transfontanellaire


L’échographie transfontanellaire est une technique d’imagerie médicale permettant de visualiser la morphologie et la vascularisation du cerveau chez le nourrisson. Les nourrissons présentent en effet quatre fontanelles, espaces membraneux qui séparent les différents os du crâne et se résorbent progressivement au cours de la croissance pour permettre la fusion des os du crâne. La structure perméable des fontanelles permet l’exploration visuelle du cerveau par ultrasons. Celle-ci peut être réalisée jusqu’à l’âge de un an environ.

Elastographie par résonnance magnétique (ERM)


Technique d’imagerie non invasive utilisant la technologie de l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) se basant sur les propriétés élastiques des tissus. L’analyse de la vitesse de propagation des ondes au sein des tissus permet de quantifier notamment les propriétés mécaniques du muscle dans un état relâché et contracté.

Electroencéphalographie (EEG) 


L'électroencéphalographie (EEG) est une méthode d'exploration cérébrale qui mesure l'activité électrique du cerveau par des électrodes placées sur le cuir chevelu. Elle est représentée sous la forme d'un tracé appelé électroencéphalogramme. L'EEG est un examen indolore et non-invasif qui renseigne sur l'activité neurophysiologique du cerveau au cours du temps et en particulier du cortex cérébral, soit dans un but diagnostique en neurologie, soit dans la recherche en neurosciences cognitives.

Electromyographie (EMG) 


Examen consistant à enregistrer l'activité électrique d'un muscle ou d'un nerf. Le traçé obtenu est un electromyogramme. L'électromyographie s'effectue en utilisant des électrodes qui sont positionnées à la surface du corps, constituées le plus souvent de fines aiguilles que l'on enfonce dans le muscle à étudier. L'électromyographie permet de détecter l'activité musculaire spontanément, au repos ou au moment de l'activité du muscle, ou bien lorsque l'on procède à la stimulation électrique (galvanique) musculaire nerveuse dans le cadre d'une épreuve ou d'un examen neurologique.

Equin 



Le pied en équin est une déformation du pied qui, bloqué en hyperextension, ne peut s’appuyer que sur la pointe et ne repose jamais sur le talon.

Etude en Cross over



Etude qui compare deux ou plusieurs traitements ou interventions chez des sujets ou patients, administrés successivement : par exemple, dans le cas de deux traitements A et B, une première moitié des sujets (choisis aléatoirement) reçoit A puis B, l’autre moitié recevant B puis A.

Etude interventionnelle


Etude évaluant une intervention. On entend par intervention toute modification de la prise en charge habituelle des patients. « Tout projet de recherche qui affecte de façon prospective des sujets humains à des groupes d'intervention et de comparaison afin d'étudier la relation de cause à effet entre un acte médical et l'évolution d'un état de santé ».

Etude randomisée


Une étude randomisée est un type d'étude clinique dans laquelle les sujets (volontaires, malades ou non) sont choisis au hasard par tirage au sort (random, en anglais) et reçoivent par exemple selon le tirage au sort soit un traitement A soit un traitement B.

Echelle visuelle analogique (EVA)


Echelle d’autoévaluation permettant de mesurer l’intensité de la douleur. Elle se présente sous forme d'une ligne droite de 100 mm. Sur les échelles utilisées chez l’enfant, il est indiqué à l'une des extrémités « pas mal du tout », à l'autre « très très mal ». L’enfant place une marque entre ces 2 extrémités en fonction de l'intensité de sa douleur à un temps donné. En pratique, il s'agit d'une petite réglette en plastique munie sur une face d'un curseur mobilisé par l’enfant, sur l'autre de graduations millimétrées lues par le soignant.

Excitotoxicité


L'excitotoxicité est un processus pathologique d'altération et de destruction des neurones par hyperactivation de récepteurs neuronaux provoquée par l'acide glutamique et ses analogues. Les excitotoxines comme le NMDA (N-méthyl-D-aspartate), ou le glutamate en trop grande concentration, en se liant aux récepteurs, provoquent une entrée massive dans la cellule d'ions calcium. Le calcium active à son tour un certain nombre d'enzymes qui dégradent alors les structures cellulaires des neurones: cytosquelette, membrane cellulaire, ADN. Ce mécanisme physiopathologique est incriminé dans un certain nombre de maladies neurologiques. 

Extrasynaptique


En dehors de la synapse. Le mot synapse désigne l'endroit où l'axone se connecte au dendrite.

Faisceau olivo-cérébelleux


Faisceau de fibres nerveuses allant de l’olive bulbaire (située sur le bulbe rachidien, partie inférieure du tronc cérébral) au cervelet.

Faisceau pyramidal 


En neuroanatomie, le faisceau pyramidal désigne les axones moteurs cortico-spinaux qui transmettent la commande motrice du cortex cérébral jusqu'aux motoneurones et interneurones de la corne antérieure de la moelle épinière. Ce faisceau cortico-spinal est qualifié de « pyramidal » car il contribue aux pyramides bulbaires, substance blanche située sur la face ventrale et médiale du bulbe rachidien. Il intervient préférentiellement dans le contrôle de la motricité volontaire. 

Feedback ou rétroaction 


Action exercée sur les causes d'un phénomène par le phénomène lui-même.

Fibroblaste


Cellules fusiformes qui, disposées en faisceaux, constituent l'essentiel du tissu conjonctif de l'organisme. Les fibroblastes sont responsables, d'une part, de la formation des fibres collagènes (substance intercellulaire du tissu conjonctif) et, d'autre part, de la production de la substance gélatineuse et amorphe qui entoure les fibroblastes et les fibres collagènes. Le rôle des fibroblastes est essentiel dans la réparation des lésions traumatiques, inflammatoires ou autres ; devenant alors mobiles et contractiles (myofibroblastes), ils permettent la cicatrisation des plaies. 

FLACC (Face Legs Activity Cry Consolability)


Le FLACC est l’échelle recommandée au niveau international pour mesurer la douleur post-opératoire et la douleur des soins. Il s’agit d’une échelle comportementale d’hétéroévaluation, simple et rapide d’emploi. Elle peut être utilisée chez l’enfant jusqu’à ce qu’il soit capable de s’autoévaluer et chez les personnes avec handicap cognitif. Elle comporte 5 items comportementaux simples (visage, jambes, activité, cris, consolabilité), avec pour chaque item 3 cotations possibles : 0, 1 ou 2, la description précise correspondant à chaque niveau de douleur étant fournie. 

Glutamate, récepteurs du glutamate, glutamatergique


Le glutamate, forme ionisée de l'acide glutamique, est un neurotransmetteur excitateur du système nerveux central. Il agit sur des récepteurs parmi lesquels les récepteurs NMDA (N Méthyl D Aspartate). Lorsque la concentration en glutamate atteint un niveau excessif dans la fente synaptique, elle déclenche une entrée massive de calcium dans les neurones, entraînant la mort cellulaire par apoptose. Le glutamate agit également sur les récepteurs métabotropiques.

Glycosides cardiaques


Les glycosides cardiaques représentent une classe de médicaments utilisés en cardiologie. Les digitaliques, substances d'origine végétale, appartiennent à ce groupe. Parmi elles, seule la digoxine est commercialisée ce jour. L’effet de la digoxine dans le traitement de l’insuffisance cardiaque est lié à son effet de renforcement des contractions cardiaques et à son effet ralentisseur de la fréquence cardiaque. 

GMFCS (Gross Motor Function Classification System)


Système de classification de la  fonction motrice globale. 
Niveau I : Marche sans limitation; difficultés dans les activités de motricité globale complexes.
Niveau II : Marche sans aide technique; difficultés à la marche à l'extérieur et dans la communauté.
Niveau III : Marche avec une aide technique; difficultés à la marche à l'extérieur et dans la communauté.
Niveau IV : Se déplace seul avec difficulté; l'enfant est transporté ou utilise une aide motorisée à l'extérieur et dans la communauté.
Niveau V : Autonomie dans les déplacements gravement limitée même avec une aide technique

Gyrus denté 


Le gyrus denté est une région du cerveau située au sein de l'hippocampe.

Haptique 


Relatif au toucher 

Hémiparésie 


L’hémiparésie est une forme mineure d’hémiplégie : la déficience motrice y est moins importante. L’atteinte motrice touche l’hémicorps droit ou l’hémicorps gauche, c’est-à-dire le membre supérieur et le membre inférieur du même côté. La déficience motrice est d’origine cérébrale avec un défaut de sélection de la commande volontaire, et, soit l’insuffisance de commande sur certains muscles, soit des contractions trop importantes sur d’autres muscles. L’hémiparésie peut être associée à des troubles cognitifs concernant les premiers apprentissages comme dans le domaine du langage ou dans le domaine des manipulations.

Hémiplégie 

L’hémiplégie décrit la paralysie d'une ou plusieurs parties du corps d'un même côté. Elle peut être totale, et, dans ce cas, le membre supérieur, le membre inférieur et la moitié de la face sont impliqués. 
L’hémiplégie cérébrale infantile, ou forme spastique unilatérale de paralysie cérébrale, est la forme la plus fréquente de paralysie cérébrale chez l’enfant né à terme. L’AVC périnatal en est alors la principale cause. Les symptômes apparaissent vers quelques mois de vie puis se complètent progressivement pour entrainer une gêne motrice d'un côté du corps (faiblesse, raideur, mouvements anormaux), prédominant au membre supérieur.

Hippocampe


L’hippocampe correspond à une structure cérébrale située dans les lobes temporaux et qui joue un rôle central dans la mémoire.

Histologie


Étude microscopique des tissus vivants.

Hypertonie


Exagération permanente du tonus musculaire (degré de résistance d'un muscle strié au repos), d'origine neurologique.

Hypoxie


L'hypoxie est la diminution de la quantité d’oxygène distribuée aux tissus par le sang.

Ibotenate ou acide iboténique 


L'acide iboténique est un composé organique présent naturellement dans certains  champignons (Amanita muscaria et Amanita pantherina). L’iboténate est un puissant neurotoxique utilisé comme un "agent de lésions cérébrales" et s'est révélé hautement neurotoxique quand il est injecté directement dans le cerveau de souris et de rats.

Incidence 


Nombre de personnes nouvellement atteintes par un accident ou une maladie durant une période donnée. Ce chiffre est rapporté à la population pouvant être concernée par cet évènement (adultes,  enfants) et à la période considérée. On l'exprime en général par le nombre de nouveaux cas par an/100 000 personnes. 

Infarctus cérébral 


L’infarctus cérébral, appelé aussi accident ischémique cérébral constitué, est un déficit neurologique soudain d'origine vasculaire causant la destruction d'une partie du cerveau suite à un manque d'oxygène. 

Inhibiteurs


En chimie, un inhibiteur est un composé dont l'action est d'inhiber (ralentir ou arrêter) une réaction chimique : il agit de manière plus ou moins importante sur la vitesse de réaction (facteur cinétique). On peut le qualifier de contraire d'un catalyseur. Un inhibiteur enzymatique ralentit une réaction enzymatique.

Interface cerveau-machine 


Une interface cerveau-machine désigne un système de liaison directe entre un cerveau et un ordinateur, permettant à un individu de communiquer avec son environnement sans passer par l’action des nerfs périphériques et des muscles. Les ICM améliorent notamment le confort de vie de certains patients atteints de troubles graves de la motricité (locked-in syndrom consécutif à un accident vasculaire cérébral, sclérose latérale amyotrophique, lésions de la moelle épinière…)

Interleukine 1


L'interleukine 1 (IL-1) est une cytokine sécrétée par les macrophages, les monocytes et les cellules dendritiques. Elle joue un rôle prééminent dans la réponse inflammatoire du corps aux infections. 

IRM, Remnographique


L’Imagerie par Résonnance Magnétique est une technique d'imagerie médicale permettant d'obtenir des vues 2D ou 3D de l'intérieur du corps de façon non-invasive avec une résolution élevée. 

Ischémie


L’ischémie correspond à l’arrêt (ou à une insuffisance) de la circulation sanguine dans une partie du corps ou dans un organe. Elle prive les cellules d'oxygène et entraîne leur nécrose. Les ischémies peuvent être dues à l'obstruction d'un vaisseau (thrombose) ou à la compression d'une artère (sténose). 

Jeux sérieux-Serious games 


Un jeu sérieux / serious game est un logiciel qui combine une intention « sérieuse » — de type pédagogique, informative, communicationnelle ou d’entraînement — avec des ressorts ludiques. Un jeu sérieux englobe tous les jeux vidéo qui s'écartent du seul divertissement.

Lactoferrine


La lactoferrine est une glycoprotéine de la famille des transferrines qui se lie au fer et a des effets bactériostatiques et bactéricides. Elle est présente dans le lait de vache comme dans celui de la femme, ses concentrations dans le lait humain étant 5 à 10 fois plus élevées que dans le lait de bovin. 
La lactoferrine, que l'on trouve dans le colostrum et dans la protéine de petit-lait semble jouer des rôles biologiques très divers. Elle est considérée comme la première ligne de défense immunitaire de l'organisme. Par sa très forte affinité avec le fer, elle favorise son absorption par la muqueuse intestinale des nouveau-nés. Elle a également des propriétés antibactériennes, antivirales, antifungiques, anti-inflammatoires, antioxydantes et immunomodulatrices

Leucomalacie periventriculaire 


Atteinte cérébrale de la substance blanche (partie interne du cerveau composée de fibres nerveuses assurant la transmission d'informations entre les neurones) située autour des ventricules cérébraux, zones de fragilité vasculaire.

Ligand 


Molécule capable de se lier à une protéine spécifique.

Magnetoencephalographie (MEG)


Technique basée sur la mesure des champs magnétiques induits par l’activité électrochimique des neurones du cerveau lors de la circulation de l’information. On obtient, après traitement des données, une image instantanée de l’activité cérébrale. 
En neurologie, la MEG permet de suivre l’évolution temporelle d’un message nerveux, le diagnostic précoce de maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson), de spécifier certaines épilepsies, ou l’étude de certains traumatismes et accidents circulatoires. En néonatologie, elle est utilisée pour mesurer la maturation du système nerveux autonome du fœtus.

Mecatronie


Démarche visant l’intégration en synergie de la mécanique, l’électronique, l’automatique et l’informatique dans la conception et la fabrication d’un produit en vue d’augmenter et/ou d’optimiser sa fonctionnalité.

Métalloprotéinase


Les métalloprotéinases (ou métalloprotéases) constituent une famille d'enzymes de la classe des peptidases, appelées ainsi en raison de la présence d'un ion métallique dans leur site actif.

Microbiote intestinal


Le microbiote intestinal, aussi appelé flore intestinale, est l’ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif : bactéries de l’intestin ainsi que celles de l’estomac.

Microglie


Population de cellules du cerveau responsables de la défense immunitaire du système nerveux central.

Mitochondries


Les mitochondries sont des organites présents dans toutes les cellules. Les mitochondries sont souvent décrites comme les « centrales énergétiques » des cellules.

Motoneurone


Un motoneurone, ou neurone moteur, est une cellule nerveuse qui est directement connectée à un muscle et commande sa contraction. Il peut agir sur un petit ou un grand nombre de fibres musculaires, l'ensemble étant appelé une unité motrice. Les motoneurones contrôlent donc les mouvements du corps. Les motoneurones spinaux sont situés dans la moëlle épinière. 

Myéline


La myéline est une membrane biologique qui s’enroule autour des neurones pour constituer une gaine isolant et protégeant les fibres nerveuses.

Myopathie


Toute affection des fibres musculaires.

Nécrose


Mort d'une cellule ou d'un tissu organique.

Neurochirurgie stéréotaxique - Stéréotaxie


Technique utilisée en neurochirurgie pour atteindre des zones profonde du cerveau de manière précise, en s’aidant d’un repérage neuroradiologique. Elle permet de définir la position d’une structure grâce à un système de coordonnées dans l’espace, et de l’atteindre pour procéder à un traitement, une biopsie, etc. Le but de la méthode est d’être le plus précis possible dans la cible et le moins invasif possible dans le trajet à travers le cerveau. Cette technique assure une meilleure précision tout en étant moins invasive qu'une intervention classique.

Neuro-inflammation



Réaction de défense immunitaire située spécifiquement au niveau du système nerveux central.

Neurogénèse


La neurogenèse désigne l’ensemble du processus de création d’un neurone fonctionnel du système nerveux à partir d’une cellule souche neurale.

Neurone


Le neurone est le messager du système nerveux. Il s’agit d’une cellule spécialisée, conçue pour transmettre l’information entre cellules : soit entre cellules nerveuses, soit des cellules nerveuses à des cellules musculaires ou glandulaires. C’est l’unité de travail de base du cerveau. 

Neurotransmetteurs


Un neurotransmetteur (ou neuromédiateur) est une petite molécule qui assure la transmission des messages d'un neurone à l'autre, au niveau des synapses. A ce jour, plus d’une soixantaine de neurotransmetteurs ont été identifiés, parmi lesquels l'acétylcholine, l'adrénaline, la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine, l'histamine, le glutamate ou les neuropeptides.
Beaucoup de troubles psychiatriques ou neurodégénératifs sont associés à des défaillances de la production ou de la circulation des neurotransmetteurs dans le système nerveux.

NO ou monoxyde d’azote ou oxyde nitrique


L’oxyde nitrique est une molécule qui se compose d’un atome de nitrogène et d’un atome d’oxygène. Elle joue un rôle important dans les phénomènes de fermeture et d'ouverture des vaisseaux (rôle vasomoteur), ainsi que dans la transmission de l'influx nerveux à travers les synapses.

Ocytocine


Hormone polypeptidique (constituée d'une chaîne d'acides aminés) synthétisée par l'hypothalamus et sécrétée par la posthypophyse (partie postérieure de l'hypophyse, glande située à la base du cerveau) qui la stocke, dont la fonction est de stimuler la contraction du muscle utérin et de favoriser l'allaitement.

Oligodendrocyte


L'oligodendrocyte est une cellule du système nerveux central appartenant à la névroglie interstitielle (il s'agit d'une cellule de soutien). On la retrouve aussi bien dans la substance grise que dans la substance blanche. Sa principale fonction est la formation de la gaine de myéline entourant les fibres nerveuses (axones) du système nerveux central.

Pallidum 


Structure anatomique faisant partie des noyaux gris centraux. 
Les noyaux gris centraux sont des masses de substance grise (corps cellulaires de neurones) anatomiquement bien différenciées, situées à la partie inférieure des hémisphères cérébraux par paires. 

Paralysie cérébrale bilatérale 


Cette forme de paralysie cérébrale affecte les deux hémicorps (les deux côtés du corps).

Paralysie cérébrale unilatérale 


Cette forme de paralysie cérébrale n’affecte qu’un hémicorps (un seul côté du corps) 

Parésie


Déficit moteur défini par une perte partielle des capacités motrices d'une partie du corps (limitation de mouvement, diminution de la force musculaire), parfois transitoire d'un ou de plusieurs muscles, par opposition à la paralysie ou à la plégie, qui se caractérise par la perte totale de motricité d'une partie du corps.

Période périnatale 


D'après l'OMS, période qui s’étend par définition du 154ème jour de la gestation jusqu’au 7ème jour après la naissance.

Phagocytose 


Mécanisme qui permet à certaines cellules spécialisées (macrophages, granulocytes neutrophiles) l'ingestion de particules étrangères tels que des bactéries, des débris cellulaires, des poussières... La phagocytose a un rôle important dans la fonction immunitaire, c'est en effet un moyen de défense de l'organisme, notamment lors d'infections bactérienne et parasitaire.

Physiologie


Étude du rôle, du fonctionnement et de l’organisation des organismes vivants.

Placebo


Médicament sans principe actif, donc sans effet pharmacologique démontré dans la pathologie considérée, qui se présente exactement comme un médicament. Dans un essai clinique, il est administré à chaque sujet du groupe « témoin », de la même manière que le médicament réellement étudié est administré au groupe « expérimental ». Ainsi, l’efficacité du principe actif peut être évaluée de manière plus objective.

Plancher pelvien ou périnée 


Région constituant le plancher du petit bassin, où sont situés les organes génitaux externes et l'anus.

Plasticité cérébrale


Capacité du cerveau à se remodeler et à s’adapter aux changements qui surviennent au cours de la vie, via des remaniements morphologiques et fonctionnels des réseaux de neurones.

Pompe à sodium potassium 


La pompe sodium-potassium ou Na⁺-K⁺ ATPase est une protéine transmembranaire qui transporte des ions potassium et sodium contre leur gradient de concentration à travers la membrane cellulaire. Elle joue un rôle dans le maintien du potentiel de repos des cellules nerveuses, musculaires et cardiaques. La pompe permet d'échanger les ions sodium (Na+) issus du milieu intracellulaire avec les ions potassium K+ issus du milieu extracellulaire.

Potentiels évoqués 


Un potentiel évoqué (PE, dit aussi ERP pour l'anglais Event-Related Potential) désigne la modification du potentiel électrique produite par le système nerveux en réponse à une stimulation externe, notamment sensorielle (un son, une image, etc.) mais aussi à un événement interne, notamment une activité cognitive (attention, préparation motrice, etc.). Les potentiels évoqués sont enregistrés grâce à des techniques comme l'électroencéphalographie (EEG) ou la magnétoencéphalographie (MEG). Les potentiels évoqués sont utilisés en neurophysiologie humaine et animale pour comprendre l'organisation fonctionnelle du système nerveux. 

Prématurité


Tout enfant né avant le terme de 37 semaines révolues d'aménorrhée (absence de règles), soit huit mois de grossesse, est considéré comme un prématuré.
On distingue trois niveaux de prématurité :

  • la prématurité moyenne qui correspond à une naissance intervenant entre la 32ème et la 36ème semaine d’aménorrhée révolue (7 mois à 8 mois de grossesse),
  • la grande prématurité correspondant à une naissance intervenant entre la 28ème et la 32ème semaine d’aménorrhée (6 mois à 7 mois de grossesse)
  • la très grande prématurité pour les naissances intervenant avant 28 semaines, soit en deçà de 6 mois de grossesse.

Prévalence 


Nombre de personnes atteintes par une maladie à une date donnée. Ce chiffre est rapporté à la population pouvant être concernée par cette maladie (adultes, enfants). On l'exprime en général par le nombre de personnes malades/100 000 personnes. 

Quadriplégie ou Tetraplégie 


Paralysie touchant simultanément les quatre membres.

Qualité de vie  


La qualité de vie est la perception qu'a un individu de sa vie dans le contexte culturel dans lequel il vit, et en lien avec ses valeurs, ses objectifs et ses attentes. 
La qualité de vie comprend : les conditions matérielles, le statut physique et les capacités fonctionnelles, les interactions sociales et le bien-être psychologique et émotionnel (définition de l’OMS - 1993).

Radicaux libres


Les réactions chimiques qui ont lieu dans notre organisme utilisent l'oxygène que nous respirons : cette réaction chimique à partir de l'oxygène produit des radicaux libres. Ces radicaux libres sont toxiques pour l'organisme lorsqu'ils sont en excès. L’organisme dispose d'un système de défense composé de molécules antioxydantes, lesquelles ont pour vocation de détruire les radicaux libres en excès. 

Réalité augmentée


 La réalité augmentée est la superposition à la réalité d'éléments calculés par un système informatique en temps réel (sons, images 2D, 3D, vidéos, etc.). Elle désigne souvent les différentes méthodes qui permettent d'incruster de façon réaliste des objets virtuels dans une séquence d'images. Elle s'applique aussi bien à la perception visuelle (superposition d'images virtuelles aux images réelles) qu'aux perceptions proprioceptives comme les perceptions tactiles ou auditives.

Réalité virtuelle


La réalité virtuelle est une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement. Il peut s'agir d'une reproduction du monde réel ou bien d'un univers totalement imaginaire. L'expérience est à la fois visuelle, auditive et, dans certains cas, haptique avec la production d'un retour d'effets. Lorsque la personne est équipée des interfaces adéquates, comme gants ou vêtements, elle peut éprouver certaines sensations liées au toucher ou à certaines actions (coup, impact...). La finalité de la réalité virtuelle est de permettre à une personne (ou à plusieurs) une activité sensorimotrice et cognitive dans un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être imaginaire, symbolique ou une simulation de certains aspects du monde réel. 

Récepteur métabotropique


Les récepteurs métabotropiques du glutamate sont des récepteurs activés par le glutamate. 
Récepteurs NMDA 
Les Récepteurs N Methyl D Aspartate sont des récepteurs activés dans des conditions physiologiques par le glutamate et la glycine. Ils sont essentiels à la mémoire et à la plasticité synaptique. 

Recherche translationnelle


Concept qui traduit les efforts à produire des applications concrètes à partir de connaissances fondamentales. C’est une composante majeure de la recherche biomédicale, l’expression d’un besoin essentiel d’accélérer la valorisation d’une découverte scientifique en application concrète et rapide au bénéfice des malades. C’est pourquoi la recherche translationnelle se développe à proximité du patient. Elle implique une grande collaboration entre chercheurs et médecins car elle doit permettre un transfert des connaissances dans les deux sens. La recherche translationnelle est la passerelle entre recherche fondamentale et recherche appliquée.

Réseaux cortico-striataux


Circuits de neurones connectant le cortex cérébral au striatum.

Résonance magnétique nucléaire (RMN)


La résonance magnétique nucléaire est une technique d’imagerie par spectroscopie, où le noyau de l'atome étudié absorbe les rayonnements électromagnétiques d'une fréquence spécifique, et cela en présence d'un fort champ magnétique. Le caractère non destructif de cette technique a conduit à son usage massif en biomédecine, pour étudier les tissus et organes.

Rigidité musculaire 


Tension excessive des muscles, pouvant entraîner des douleurs musculaires (crampes) ou tendineuses et une sensation de raideur. Elle contribue à la difficulté des mouvements. 

Sémaphorines


Les sémaphorines constituent une famille de protéines dont le rôle est de guider la croissance des axones.

Serious game –Jeu Sérieux 


Un jeu sérieux / serious game est un logiciel qui combine une intention « sérieuse » — de type pédagogique, informative, communicationnelle ou d’entraînement — avec des ressorts ludiques. Un jeu sérieux englobe tous les jeux vidéo qui s'écartent du seul divertissement

Spasticité


La spasticité musculaire correspond à l'augmentation exagérée et permanente du tonus musculaire (tension musculaire) d'un muscle au repos.

Stimulation bi-pallidale



Stimulation du pallidum par stimulation cérébrale profonde. La stimulation cérébrale profonde est une méthode invasive consistant à implanter chirurgicalement des électrodes dans le cerveau, connectées à un boîtier mis en place sous la peau. Ce boîtier délivre un courant électrique de faible intensité dans certaines structures spécifiques situées en profondeur comme le thalamus, le noyau sous-thalamique ou le globus pallidus. Les sites stimulés peuvent varier selon l'indication. Ce traitement peut être utilisé pour traiter la maladie de Parkinson, les tremblements, les TOC et les dystonies.

Stimulation magnétique transcranienne (TMS)


La stimulation magnétique transcrânienne (ou TMS, abréviation de Transcranial Magnetic Stimulation) est une technique médicale utilisée dans le diagnostic et dans le traitement de certaines affections psychiatriques et neurologiques (il s'agit alors en général de rTMS, repetitive Transcranial Magnetic Stimulation). C'est également un outil d'investigation scientifique en neurosciences. Elle consiste en l’application de variations rapides de flux magnétique par le biais d'une bobine, posée au contact du crâne, dans le but d'induire un courant au niveau des tissus sous-jacents, dont le cerveau. La stimulation magnétique transcrânienne modifie l’activité d’une cellule grâce à des ondes électromagnétiques qui, suivant leur fréquence, vont avoir une activité inhibitrice ou activatrice sur le tissu concerné, mais également de toutes les connexions qu’il sous-tend.

Striatum


Structure anatomique faisant partie des noyaux gris centraux, impliquée dans la programmation des mouvements. Les noyaux gris centraux sont des masses de substance grise (corps cellulaires de neurones) anatomiquement bien différenciées, situés à la partie inférieure des hémisphères cérébraux par paires. Le striatum ou corps strié est formé du noyau caudé et du putamen. 

Substance blanche


La substance blanche est, avec la substance grise, une des deux catégories de tissus du système nerveux. Elle forme la partie interne du cerveau et la partie superficielle de la moelle épinière.
La substance blanche est composée de fibres nerveuses, les axones et les dendrites, qui relient différentes parties du cerveau et transmettent les impulsions nerveuses de et vers les neurones.
Généralement, la substance blanche peut être considérée comme la partie du cerveau responsable de la transmission des informations, alors que la substance grise est responsable du traitement des informations (car elle est composée des corps cellulaires des neurones).

Synapse


Zone de contact fonctionnel entre deux neurones, le plus souvent entre l’axone et la dendrite. C’est dans les synapses que les neurones transmettent les informations sous forme de signaux électriques et chimiques. Le premier neurone va libérer le message sous la forme de molécules chimiques qui vont être captées par le second pour ainsi propager l’information.

Système miroir



Les neurones miroirs sont une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu exécute une action que lorsqu'il observe un autre individu  exécuter la même action, ou même lorsqu'il imagine une telle action, d'où le terme miroir.

Système parasympathique


Le système nerveux parasympathique est l'un des deux constituants du système nerveux de l’homme qui, avec le système nerveux sympathique (ou orthosympathique), constitue le système nerveux végétatif (ou autonome). Le système parasympathique utilise l'acétylcholine et est responsable du ralentissement de la fréquence cardiaque (cardio-modérateur), de l'augmentation des sécrétions digestives et de la mobilité du tractus gastro-intestinal. 

Systémique


Une inflammation systémique est une inflammation de l’ensemble de l’organisme (et non d’un seul organe) 

Thalamus


Structure du cerveau participant à la réception des informations nerveuses.

Thérapie miroir


La thérapie par le miroir est une thérapie de rééducation dans laquelle un miroir est placé entre les bras ou les jambes de telle sorte que l'image du membre non-touché (valide ?) donne l'illusion d'un mouvement normal du membre affecté.

Toxine botulinique 


Cette molécule est utilisée dans le traitement des maladies neurologiques caractérisées par une hypertonie musculaire (trop de tonus musculaire) ou par des contractions musculaires exagérées ou anormales (par ex. dystonie). Le traitement consiste en l'injection de petites quantités de toxine botulique dans les muscles atteints. La toxine botulique induit une faiblesse des muscles hyperactifs injectés, sans pour autant affecter leur fonctionnement normal. 

Ultrasonographie ou échographie


L'ultrasonographie (ou sonographie) est une technique d'imagerie non invasive permettant la représentation d'organes et de structures ou fonctions à l'aide d'ondes ultrasonores. Dans l'ultrasonographie diagnostique, des ondes sonores à haute fréquence sont utilisées pour obtenir une représentation de structures internes du corps. À l'aide d'un phonotransducteur, des ondes sonores sont envoyées dans le corps et sont ensuite réfléchies par les structures qui se trouvent à l'intérieur du corps. Les ondes réfléchies (échos) reviennent alors vers ce phonotransducteur. À partir des échos captés, le système électrique dédié génère une image des organes. L'ultrasonographie est utilisée au cours de la grossesse, ainsi que pour l’imagerie des organes de l'abdomen, du bassin, de la glande thyroïde et des seins. L'ultrasonographie permet aussi d'étudier le flux sanguin dans les artères et les veines ainsi qu'au niveau des valvules et ventricules cardiaques. Avec la méthode particulière de la sonographie Doppler couleur, on obtient des informations sur la direction du courant, la vitesse et la force du flux sanguin dans les vaisseaux. 

Urothérapie


Rééducation de la miction urinaire.