Les 3 lauréats boursiers retenus par la Fondation Paralysise Cérébrale

La Fondation Paralysie Cérébrale a souhaité accompagner en 2018 de jeunes chercheurs qui mènent leurs travaux de recherche dans le domaine de la paralysie cérébrale (sa prévention et ses conséquences chez les personnes concernées et leurs familles).

Actu_boursiers

Dans cette optique elle a lancé en mai 2017 un appel d’offre en direction de doctorants en fin de thèse et de titulaires d’un doctorat souhaitant réaliser une année de post-doctorat.
Sur recommandation du Conseil Scientifique, le Conseil d’Administration de La Fondation Paralysie Cérébrale a retenu 3 lauréats parmi 15 candidats.

  • Une bourse de post-doctorat a été attribuée pour 1 an à Mme Marta Bocazzi qui sera accueillie dans l’unité INSERM 1141 du Pr Pierre Gressens (Paris). Le projet de Marta Bocazzi étudie  le rôle des oligodendrocytes dans le développement de lésions cérébrales. Ce projet évaluera si des défauts de la maturation des oligodendrocytes dus à une inflammation systémique périnatale (en cas de prématurité par exemple) sont également accompagnés par des changements de leur métabolisme et de l’expression d’un récepteur le GPR17. Ce travail va également  déterminer si les modifications et les défauts de myélinisation peuvent être restaurés par des agents pharmacologiques stimulant ce récepteur.
  • Une bourse de post-doctorat a également été attribuée pour 1 an à Mme Maryline Lecointre qui effectuera dans le laboratoire NeoVasc du Docteur Bruno Gonzalez (Rouen). Le projet de Marilyne Lecointre porte sur la relation entre placenta et prématurité. Les objectifs de ce projet de recherche pré-clinique visent à rechercher l’impact d’un facteur trophique placentaire sur la mise en place de deux populations cellulaires cérébrales et à déterminer si ces anomalies développementales contribuent à la grande fragilité du cerveau de l’enfant prématuré.
  • Une bourse a été attribuée à Mr Jonathan Pierret qui effectue sa dernière année de doctorat au sein du laboratoire Développement, Adaptation, Handicap de l’université de Lorraine, dirigé par le  Pr Christian Beyaert (Nancy). Son projet a pour objectif de montrer qu’améliorer le contrôle postural du tronc et de la tête par un protocole de rééducation spécifique associant des exercices ciblant le tronc à la rééducation classique permettrait d’améliorer la locomotion dans la paralysie cérébrale (PC). Ce résultat suggèrerait qu’il est important de développer très tôt la contribution des segments axiaux dans la motricité dynamique et constituerait une base de recherche en rééducation.

En apportant une aide financière à ces jeunes chercheurs,  La Fondation Paralysie Cérébrale entend permettre la mise en œuvre de projets contribuant à une meilleure connaissance de la paralysie cérébrale, de sa prise en charge et de sa prévention.