Antalgie et kinésithérapie

Par Olivier Remy Néris et Sylvain Brochard
Avec le soutien de :

Financement en 2013

Montant : 40 000 € - Le financement de ce projet a pour partie été apporté par la Fondation CNP Assurances et par TFWA (Tax Free World Association).
  • Des douleurs au cours des séances de kinésithérapie sont rapportées par un grand nombre d’enfants
  • L’ibuprofène est un traitement antalgique employé couramment tant dans le traitement que dans la prévention de la douleur de l’enfant
  • Ce projet évaluera l’efficacité de l’ibuprofène sur la douleur provoquée par les séances de kinésithérapie chez l’enfant avec paralysie cérébrale en comparaison à un placebo
Douleur

L'équipe

Pr Olivier Rémy-Néris

Pr Olivier Rémy-Néris

Ce projet de recherche a été développé et  initié par le Pr Olivier Rémy-Néris, chef du service de MPR du CHRU de Brest jusqu’en 2016.

Pr Sylvain Brochard

Pr Sylvain Brochard

Ce projet est maintenant piloté par le Pr Sylvain Brochard, (Chef du service de MPR pédiatrique du CHRU de Brest). Plusieurs centres hospitaliers français y participent : Les Capucins à Angers, le CHRU de Brest, Les Hospices Civils de Lyon, le centre de rééducation de Kerpape  à Plomeur, le CHU de Rennes, le CHU de Saint Etienne, les Hôpitaux de Saint-Maurice et le centre hospitalier de Lannion-Trestel.

Contexte

Dans l’enquête européenne SPARCLE, un enfant sur deux avec PC rapporte des douleurs au cours des séances de kinésithérapie, dont une part importante est constituée d’étirements musculaires. Ces douleurs sont connues des professionnels mais souvent insuffisamment prises en compte pour de multiples raisons. Si certains thérapeutes adoptent des mesures psychologiques de distraction pendant ces séances, la prise en charge systématique préventive de la douleur est rare chez les enfants avec PC. L’ibuprofène est un traitement antalgique employé couramment tant dans le traitement que dans la prévention de la douleur de l’enfant.

Objectifs et Méthodologie

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’ibuprofène contre placebo sur la douleur provoquée par les séances de kinésithérapie chez l’enfant avec paralysie cérébrale.

Cette étude multicentrique s’adresse à des enfants PC âgés de 6 à 18 ans capables d’exprimer leur douleur sur une échelle visuelle analogique (EVA). Une première phase de screening permettra d’identifier les enfants qui se plaignent de douleur lors des séances de kinésithérapie. Puis, après une phase d’évaluation lors de 5 séances de kinésithérapie, les enfants considérés comme douloureux (EVA>3) bénéficieront pendant 10 séances de kinésithérapie du traitement soit par ibuprofène (5 séances) soit par placebo (5 séances), à des périodes qu’ils ne connaîtront pas (méthodologie de cross over : l’enfant est alors son propre témoin).  Leur état d’anxiété et de douleur sera évalué avant et après ces séances.

90 enfants doivent être inclus dans l’étude. La période d’inclusion pour recruter ces 90 enfants a été estimée à 2 ans. La durée de suivi pour chaque enfant est de 4 mois. 

Etat d’avancement et Résultats

Ce projet a connu un certain nombre d’obstacles à son démarrage. Ceux-ci ont pu être levés au cours de l’année 2016. Début 2017, les mises en place de l’étude dans les centres investigateurs ont été relancées. Au 1er septembre 2017, trois patients avaient été inclus.

Apports et perspectives

Ce travail devrait amener les kinésithérapeutes à évaluer systématiquement la douleur des enfants avec PC qu’ils traitent. On peut légitimement penser que cette sensibilisation aura aussi un impact sur la prise en charge au long cours de ces enfants par une attention accrue à cette réalité. D’autre part, il devrait permettre une amélioration de la prise en charge de la douleur en kinésithérapie, si cela est nécessaire, par un traitement accessible à tout patient.

Pour aller plus loin

  • Parkinson KN, Gibson L, Dickinson HO, Colver AF Pain in children with cerebral palsy: a cross-sectional multicentre European study Acta Pædiatrica  2010 ; 99 :446–451 Voir l'article

 

  • Tupper SM, and von Baeyer CL Procedural Pain Management for Children Receiving Physiotherapy Physiother Can. 2010; 62 (4):327–337 Voir l'article

douleur; kinésithérapie; ibuprofène; enfant ; antalgique