CAP’ - Changements induits par la thérapie HABIT-ILE chez les enfants avec paralysie cérébrale en Age Préscolaire

En cours

Montant : 1.500.000€
  • Le développement d’interventions précoces et efficaces est l’un des défis de la prise en charge des enfants présentant une paralysie cérébrale. La thérapie HABIT-ILE (Hand and Arm Bimanual Intensive Therapy Including Lower Extremity) est un nouveau type de rééducation intensive impliquant une stimulation constante des membres supérieurs et inférieurs. Cette méthode a montré qu’elle améliorait la fonction motrice des membres supérieurs et inférieurs chez des enfants de plus de 6 ans atteints de paralysie cérébrale unilatérale  et bilatérale
  • L’objectif principal du projet CAP’ est d'évaluer chez 100 enfants d’âge préscolaire (1-4 ans) l'effet de deux semaines de thérapie HABIT-ILE
    • sur la performance bimanuelle (Assisting Hand Assessement AHA et mini AHA) chez 50 enfants avec paralysie cérébrale unilatérale (essai comparatif randomisé 1) et
    • sur la fonction motrice globale (Gross Motor Function Measurement) de 50 enfants avec paralysie cérébrale bilatérale  (essai comparatif randomisé 2) en comparaison  à deux semaines d'activité motrice habituelle (groupe témoin).
  • Des enfants atteints de paralysie cérébrale unilatérale ou bilatérale, âgés de 1 à 4 ans inclus, capables de suivre les instructions et les tests complets en fonction de l'âge pourront être inclus dans l’étude.
  • Ce projet débutera au cours du 1er trimestre 2019 et se poursuivra jusqu’en 2022
Rééducation

The team

Membre

Ce projet sera mené par un consortium européen associant les équipes suivantes :

Pr Sylvain Brochard, Service de MPR, CHRU de Brest, France (coordonnateur)

Pr Mickael Dinomais, Service de MPR, CHRU d’Angers, France

Pr Yannick Bleyenheuft, Institute of NeuroScience, Université Catholique de Louvain, Belgique

Pr Andrea Guzetta, Université de Pise, Italie

Pr Stéphane Sizonenko, Hôpital universitaire de Genève, Suisse

Pr Christopher Newman, Hôpital universitaire de Lausanne, Suisse

Collaboreront également à ce projet le Pr Grégoire Legall et Emmanuel Nowak (CHRU, Brest, France) et le Dr Inmaculada Riquelme (Université des Iles Baléares, Palma, Espagne).

Contexte

Le développement d’interventions précoces et efficaces est l’un des défis de la prise en charge des enfants présentant une paralysie cérébrale (PC). Les résultats de recherches sur des modèles expérimentaux suggèrent que la rééducation intensive précoce est susceptible d’avoir un impact important sur l’organisation du cerveau et de réduire les déficiences motrices et leurs conséquences.

Chez les enfants d'âge scolaire avec une paralysie cérébrale unilatérale, il a été montré que  des interventions intensives axées sur des objectifs fonctionnels améliorent la fonction motrice. Cependant bien que le développement et l’organisation du cerveau se produisent au cours des deux premières années de vie, la majorité de la recherche sur l'efficacité de la rééducation intensive et des mécanismes qui sous-tendent les réponses au traitement a été menée jusqu’à maintenant essentiellement chez des enfants d’âge scolaire (c.-à-d. > 6 ans).

Seuls quelques essais d'intervention intensive sur la motricité du membre supérieur ont été réalisés chez des enfants très jeunes ayant une paralysie cérébrale unilatérale.

La thérapie HABIT-ILE (Hand and Arm Bimanual Intensive Therapy Including Lower Extremity) est un nouveau type de rééducation intensive impliquant une stimulation constante des membres supérieurs et inférieurs. Créée à l’université Columbia aux États-Unis, elle a été développée par le Professeur Yannick Bleyenheuft. La méthode consiste en des activités de coordination passant par le jeu pour améliorer l’autonomie des enfants.  Cette rééducation s’organise au cours de stages d’une durée de 2 semaines.  Les objectifs fonctionnels sont déterminés avec les enfants et les parents (ouvrir une boîte de jouets, faire du vélo, …). Des activités motrices structurées de difficulté croissante sollicitant les deux mains mais aussi la motricité des membres inférieurs sont proposées aux enfants dans un environnement ludique. Le principe est d’augmenter la participation de l’enfant en ciblant la thérapie sur des activités de jeux et en sollicitant son autonomie. Cette méthode a montré qu’elle améliorait la fonction motrice des membres supérieurs et inférieurs chez des enfants de plus de 6 ans atteints de paralysie cérébrale unilatérale  et bilatérale et ce sur  les 3 niveaux de la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (ICF): fonction corporelle et structures (par exemple force et dextérité), activité (activités de la vie quotidienne) et participation sociale (réalisation des objectifs personnels).

La prochaine étape dans le développement des interventions intensives précoces est donc d'évaluer une rééducation intensive HABIT-ILE ciblant  la fonction motrice globale, y compris les membres inférieurs, chez  de jeunes enfants d’âge préscolaire avec paralysie cérébrale y compris bilatérale.

Objectifs et Méthodologie

Objectifs : L’objectif principal du projet CAP’ est d'évaluer chez 100 enfants d’âge préscolaire (1-4 ans) l'effet de deux semaines de thérapie HABIT-ILE

  • sur la performance bimanuelle chez 50 enfants avec paralysie cérébrale unilatérale (essai comparatif randomisé 1) et
  • sur la fonction motrice globale de 50 enfants avec paralysie cérébrale bilatérale  (essai comparatif randomisé 2)

en comparaison  à deux semaines d'activité motrice habituelle (groupe témoin).

L'un des principaux objectifs secondaires est d'évaluer si l'impact d’HABIT-ILE  est dépendant de l'âge, explorant ainsi ce que les auteurs  dans ce projet appellent la fenêtre d'opportunité : moment optimal de l'intervention. Le moment de l'intervention est intentionnellement ciblé à la période de vie de l'enfant lorsque la paralysie cérébrale  a été confirmée, la participation à la réhabilitation intensive est faisable, et la fenêtre de potentiel neuroplastique est encore ouverte.

Les autres objectifs secondaires sont les suivants:

  • Evaluer d'autres changements dans la commande et la fonction motrices en utilisant différents tests de fonction motrice, des questionnaires d'activité et des tests de fonction exécutive
  • Évaluer les changements neuroplastiques en utilisant l'imagerie cérébrale (imagerie par résonance magnétique, IRM) chez les enfants.
  • Évaluer les changements biomécaniques à l'aide d'un système de capture de mouvement optoélectronique avec EMG pour déterminer l'effet de la rééducation intensive  sur la configuration et la qualité du mouvement.  

Les enfants qui participeront à cette étude seront pris en charge à

  • Brest (24 enfants)
  • Angers (18 enfants)
  • Louvain (34 enfants)
  • Pise (24 enfants)

En parallèle, un troisième essai comparatif randomisé sera effectué chez  des rongeurs ayant une paralysie cérébrale uni ou bilatérale d’origine néonatale qui  bénéficieront  d’une rééducation de type HABIT-ILE.   Il  visera à évaluer les mécanismes qui ne peuvent pas être explorés en détail chez les enfants.  Cet essai  évaluera les effets d’une rééducation  précoce ou  tardive ainsi que d’une rééducation répétée sur la structure cérébrale grâce à l’imagerie (structure, microstructure, connectivité, inflammation), la fonction motrice,  le comportement et les effets biologiques de la rééducation.

 

Méthodologie

Les critères d’inclusion des enfants dans les 2 études randomisées seront les suivants :

Enfants atteints de paralysie cérébrale unilatérale ou bilatérale, âgés de 1 à 4 ans inclus, capables de suivre les instructions et les tests complets en fonction de l'âge.

Une randomisation appariée par paires sera utilisée afin d'assurer la comparabilité. Pour les enfants ayant  une  paralysie cérébrale unilatérale, chaque enfant sera jumelé à un enfant ayant le profil le plus proche selon l'âge (en 4 classes), le côté affecté (droit ou gauche) et l'origine de la PC (prématurité, asphyxie périnatale, AVC, autres).  Pour les enfants ayant une paralysie cérébrale bilatérale, chaque enfant sera jumelé à un enfant ayant le profil le plus proche selon l'âge, le système de classification de la fonction motrice  (GMFCS)  et l'origine de la PC.  Dans les 2 études, les enfants seront tirés au sort pour déterminer leur appartenance soit au groupe traitement HABIT-ILE soit au groupe contrôle. Cependant, afin d’améliorer le suivi de l’étude,  les enfants du groupe contrôle bénéficieront du traitement HABIT-ILE après l’évaluation de suivi à 3 mois.

Schéma de l'étude

Les comparaisons entre les groupes seront effectuées entre t0 et t + 15 et entre t0 et t + 90. Le groupe HABIT-ILE (unilatéral n = 25/bilatéral n = 25) bénéficiera de  50 heures de thérapie sur 2 semaines  (5 heures par jour de traitement, 5 jours par semaine) alors que le groupe témoin (unilatéral n = 25/bilateral n = 25) suivra ses  activités habituelles pendant 2 semaines (jardin d’enfant, crèche, thérapie habituelle, etc.).

Dans l’essai randomisé 1 (PC unilatérale) le critère d’évaluation principal de l’effet de  la thérapie sera basé sur l’évolution de la  mesure de  l’AHA (Assisting Hand Assessment, test de la fonction manuelle de 18 mois à 4  ans) ou du mini AHA (Mini-Assisting Hand Assessment , test de fonction manuelle pour les enfants de 12 à 18 mois) entre t0 et t0 + 90 jours

Dans l’essai randomisé 2 (PC bilatérale) le critère d’évaluation principal de l’effet de la thérapie sera basé sur  l’évolution de la  mesure du GMFM (Gross Motor Function Measure, test de la fonction motrice globale) entre t0 et t0 + 90 jours

Les évaluations seront réalisées en aveugle par un évaluateur qui ne connaitra pas le groupe dans lequel l’enfant a été randomisé.

Par ailleurs une évaluation à 6 mois sera effectuée afin d’évaluer si les résultats obtenus à 3 mois se maintiennent ou s’améliorent dans le temps.

La thérapie HABIT-ILE est une thérapie motrice basée sur l'apprentissage de la motricité effectuée au cours de stages, avec des tâches structurées de difficulté croissante et des activités fonctionnelles qui nécessitent l'utilisation des deux mains tout en soutenant l'activité posturale ou locomotrice des membres inférieurs. Les tâches s’appuient  sur des jeux et tout  l'environnement entier est conçu pour que  les enfants s’amusent au cours de ces stages. Que ce soit pour les enfants avec PC unilatérale ou avec PC bilatérale,  les tâches seront choisies en fonction d’objectifs fonctionnels individualisés précédemment définis par les parents (par exemple boire tout seul, marcher sans aide, ouvrir une boîte de jouets, tenir un livre, enlever son  pantalon, etc.).  Les évaluations initiales réalisées à t0 serviront à déterminer les tâches appropriées à chaque enfant. Au cours des 2 semaines, des tâches de difficulté croissante seront proposées pour augmenter la coordination bimanuelle, le contrôle postural et la fonction  motrice.

La durée des activités sera également adaptée à chaque enfant en fonction de ses objectifs fonctionnels, de sa capacité d'attention et de son développement moteur. L'ensemble du processus sera réalisé dans un environnement convivial pour les enfants, adapté à l'âge de l'enfant. Les stages réuniront huit enfants qui seront accompagnés par des ergothérapeutes et des kinésithérapeutes formés à cette thérapie. Compte tenu de l'activité motrice habituelle et du temps de repos nécessaire à ces petits enfants (sieste), les stages dureront 5 heures par jour pour un total de 50 heures sur 2 semaines. Cette durée a été choisie car elle est  le meilleur compromis entre les données scientifiques actuelles sur  l’efficacité de cette thérapie  chez les enfants d’âge scolaire et le nombre d'heures que peuvent faire des enfants d’âge préscolaire.

Etat d’avancement

Ce projet a débuté au cours du 1er trimestre 2019.

Il a commencé, dans un 1er temps (2019 à mi 2020), par le recrutement des enfants ayant une PC unilatérale d’abord à Louvain puis à Brest et Pise.

Le recrutement des enfants ayant une PC bilatérale se fera dans un 2ème temps (2020 à mi 2021) d’abord à Louvain puis Angers, Brest et Pise.

Parallèlement l’étude expérimentale sur les rongeurs sera menée en 2019 et 2020.

Les résultats de ce grand projet sont attendus pour 2022.

Apport et perspectives

Ce projet est unique en raison de l’évaluation de l’effet de la thérapie chez des enfants ayant une PC unilatérale ou bilatérale, contrairement aux études précédentes, focalisées sur les enfants avec une atteinte unilatérale (ex : baby-CIMT ou early Action Observation Therapy). Les résultats impacteront donc toute la communauté internationale des enfants atteints de PC, ainsi que leurs familles. De plus, les essais cliniques et animaux, basés sur les mêmes principes de réhabilitation et évalués avec des outils mesurant les mêmes niveaux d’évaluation (fonctionnel, neurologique et biomécanique) permettront d’améliorer la compréhension des mécanismes sous-tendant les effets d’HABIT-ILE. Cette connaissance est cruciale pour le développement de guidelines pour les prises en charges précoces des enfants atteints de PC.

Le réseau du projet Early HABIT-ILE permettra de disséminer rapidement les résultats obtenus dans les pays francophones, en l’Europe et de manière internationale. L’amélioration précoce de l’autonomie et la réduction des conséquences à moyen terme de la PC est susceptible de réduire le coût économique et sociétal de la paralysie cérébrale pour les systèmes de santé. Par ailleurs, le modèle proposé diffère largement des standards actuels de prise en charge dans de nombreux pays. Les résultats de cette étude pourraient fournir un niveau d’évidence permettant de changer non seulement les modèles actuels de prise en charge des enfants avec PC mais également les politiques en matière de soins de santé, menant à une nouvelle ère de rééducation précoce pour les enfants PC.

Pour aller plus loin

  1. Bleyenheuft Y, Gordon AM. Hand-arm bimanual intensive therapy including lower extremities (HABIT-ILE) for children with cerebral palsy. Physical & occupational therapy in pediatrics 2014; 34(4): 390-403. Voir l'article
  2. Bleyenheuft Y, Arnould C, Brandao MB, Bleyenheuft C, Gordon AM. Hand and Arm Bimanual Intensive Therapy Including Lower Extremity (HABIT-ILE) in Children With Unilateral Spastic Cerebral Palsy: A Randomized Trial. Neurorehabil Neural Repair 2015; 29(7): 645-57. Voir l'article
  3. Bleyenheuft Y, Ebner-Karestinos D, Surana B, et al. Intensive upper- and lower-extremity training for children with bilateral cerebral palsy: a quasi-randomized trial. Dev Med Child Neurol 2017; 59(6): 625-33. Voir l'article
  4. Genès N. En 2017, la stratégie scientifique de notre Fondation évolue pour permettre à la recherche de faire un grand pas en avant. Motricité Cérébrale 2017 ; 38 :113-4 Voir l'article
  5. Baud O, Chatelin A, Genès N Evaluation des projets de l’appel d’offre de la Fondation Paralysie Cérébrale par son Conseil Scientifique: un processus rigoureux pour une grande ambition. Motricité Cérébrale 2018 ; 39 : 83-4 Voir l'article