Evaluation de l’effet d’un plan incliné sur la marche des enfants avec une paralysie cérébrale : quelles pistes pour la rééducation ?

Par Raphael Gross
Avec le soutien de :

Financement en 2016

Montant : 24 000 € - Ce financement a été apporté pour partie par le CDI (Cercle de Documentation et d’Information pour la Rééducation des Infirmes Moteurs Cérébraux)
  • L’enfant PC doit adapter sa marche aux situations qu’il rencontre, notamment face au plan incliné. La rééducation motrice sur pente ascendante est couramment pratiquée en cabinet de kinésithérapie.
  • Le but de cette étude est d’objectiver et de quantifier l’effet de la pente sur la marche des enfants PC et de vérifier l’effet sur terrain plat d’un court entraînement sur pente ascendante.
  • Elle devrait permettre de valider l’effet de cette rééducation à long terme et donc le bénéfice pour l’enfant dans sa vie quotidienne.
Rééducation

L'équipe

fondation-motrice_raphael-gross

Dr Raphael Gross

Ce projet est porté par Raphael Gross, médecin de Médecine physique et de réadaptation au service de Médecine Physique et de Réadaptation neurologique dirigé par le Pr. Brigitte Perrouin-Verbe à l’Hôpital Saint Jacques, Centre Hospitalo-universitaire de Nantes, et par Lorette Vinet, kinésithérapeute, en stage de recherche de master II.

Leurs activités de recherche s’inscrivent dans le contexte physiopathologique et clinique de l’hyperactivité musculaire anormale après lésion du système nerveux central, et concernent les conséquences fonctionnellement gênantes de cette dérégulation des contractions musculaires, décrite classiquement sous le terme de spasticité.

Contexte

L’enfant PC doit adapter sa marche aux situations qu’il rencontre, notamment face au plan incliné. La rééducation motrice sur pente ascendante en cabinet de kinésithérapie est couramment pratiquée pour favoriser le travail des amplitudes articulaires et musculaires des membres inférieurs et le travail postural du tronc. L’efficacité de cette pratique n’a pas été totalement validée scientifiquement.

Objectifs et méthodologie

Le but de cette étude est d’étudier :

  • l’effet de la pente à différents angles d’inclinaison pour trouver une pente optimale en rééducation
  • le post-effet sur terrain plat d’un court entraînement sur pente. L’enfant conserve t-il le bénéfice à l’issue d’un essai sur pente ?
  • les adaptations posturales induites par la pente en position statique

Quinze enfants PC diplégiques GMFCS≤ II, âgés de 6 à 14 ans, participeront à cette étude, ainsi que 15 enfants à développement typique (groupe témoin). Leurs paramètres cinématiques (analyse quantifiée du mouvement), musculaires (électromyographie) et énergétiques seront enregistrés lors de la marche pour trois conditions de pente (0°, 7° et 12°). Un entrainement de marche de 6 minutes à 7° de pente sera réalisé et le post-effet sera vérifié lors d’un dernier essai à plat.

Etat d’avancement et Résultats

5 enfants PC diplégiques et 6 enfants à développement typiques ont déjà participé à cette étude. Les premiers résultats obtenus ont montré que la marche sur tapis roulant ascendant contribuait au maintien voire à l’amélioration de l’extension de genou et au renforcement musculaire chez l’enfant PC avec marche accroupie (« crouch gait »). Cette étude n’a cependant pas démontré le maintien de ces améliorations dans le temps. Le maintien dans le temps du bénéfice obtenu nécessite donc d’être évalué avec un plus grand nombre d’enfants.

Perspectives

Cette étude devrait permettre d’une part de quantifier les adaptations de telles situations et de justifier leur intérêt au cours des séances de rééducation motrice, et, d’autre part, de valider les gains articulaires et musculaires de cette technique le temps des soins, mais aussi et surtout le maintien de ceux-ci dans le temps, en dehors des séances de rééducation. Elle doit donc se poursuivre avec l’augmentation de l’effectif des groupes et la modification partielle du protocole pour favoriser la mise en évidence de l’effet de la marche sur plan incliné. Cette technique de réadaptation doit encore être explorée pour améliorer la méthode d’intervention et pouvoir la proposer non seulement aux enfants diplégiques mais aussi aux enfants hémiplégiques et ceux ayant une marche genou raide.

Pour aller plus loin

  • VINET L, SARCHER A, PERROUIN-VERBE B, LEBOEUF F, GROSS R. Evaluation de l’effet de la pente sur l’activation musculaire et la cinématique du genou de l’enfant « crouch gait » : quelles pistes pour la rééducation ? Actes du Congrès Posture, Equilibre, Mouvement tenu les 8, 9 et 10 décembre 2016 à Nancy. Page 52Voir l'article
  • VINET L, SARCHER A, PERROUIN-VERBE B, LEBOEUF F, GROSS R. Évaluation de l’effet d’un plan incliné sur la marche des enfants avec paralysie cérébrale : quelles pistes pour la rééducation ? Motricité Cérébrale 2017. 38 (1) : 21-33 Voir l'article

Marche, plan incliné, Rééducation, Électromyographie, amplitude articulaire, analyse quantifiée du mouvement.